Cette page regroupe les cotations officielles de difficulté du Club Alpin Suisse (CAS). Elles permettent d'évaluer succintement la difficulté d'une course. Il faut toutefois garder à l'esprit qu'elles ne prennent pas en compte les facteurs extérieurs tels que la météo, l'enneigement ou les possibilités d'échappatoires !
Degré
Type de parcours
Exigences  requises
T1 / Randonnée simple
Chemin ou sentier bien tracé. Terrain plat
ou faible pente. Risque de chute limité ou
exclus.
Si balisé = jaune.
L'orientation ne pose pas de problème
même sans cartes topographiques.
T2 / Randonnée en montagne
Chemin avec tracé ininterrompu et
montées régulières.
Terrain parfois raide. Risque de chute pas
exclus.
Si balisé = blanc-rouge-blanc.
Avoir le pied sûr, chaussures de marche
recommandées.
Capacités élémentaires d'orientations.
T3 / Randonnée en montagne difficile
Sentier généralement existant. Certains
passages peuvent être équipés de cordes
ou de chaînes. L'appui des mains peut être
nécessaire pour maintenir l'équilibre.
Quelques passages exposés avec risques
de chute, caillasse, pentes instables
parfois sans chemin.
Si balisé = blanc-rouge-blanc
Avoir le pied très sûr.
Bonnes chaussures de marche.
Capacités moyennes d'orientation.
Expérience élémentaire de la montagne.
T4 / Itinéraire alpin
Sentier parfois invisible. L'aide des mains
est parfois nécessaire pour progresser.
Terrain assez exposé, pentes recouvertes
d'herbe, pentes instables, glaciers simples
non recouverts de neige.
Si balisé = blanc-bleu-blanc.
Etre familier avec les terrains exposés.
Chaussures de marche rigides.
Bonne capacité d'estimation du terrain et
d'orientation alpine.
Bonne expérience du milieu alpin.
T5 / Itinéraire alpin exigant
Souvent sans sentier, quelques passages
d'escalade simple (niveau UIAA : II)
Terrain exposé difficile, pentes instables,
glaciers et névés peu dangereux.
Retraite pouvant être compliquée.
Si balisé = blanc-bleu-blanc.
Chaussures de montagne.
Estimation sûre du terrain et très bonne
capacité d'orientation.
Bonne expérience alpine et connaissances
élémentaires du maniement du piolet et de
la corde.
T6 / Itinéraire alpin difficile
La plupart du temps sans sentier.
Passages d'escalade fréquents (niveau
UIAA : II).et aériens.
Souvent très exposé, terrain d'éboulis
délicat, glacier avec risques de glissade.
En général itinéraire sans balisage.
Excellente capacité d'orientation.
Expérience alpine confirmée et habitude
du matériel technique d'alpinisme.
1. L'échelle de difficulté pour les randonnées
Degré et sous-degrés
Caractéristiques sur rocher
Caractéristiques sur glaciers et névés
F
Terrain de marche et escalade facile (éboulis,
arête de blocs facile)
Difficulté UIAA = jusqu'à II
Névés faciles, pratiquement pas crevassés.
PD -
PD
PD +
Sureté du pas accrue. Passages d'escalade
clairement disposés et sans problèmes.
Difficulté UIAA = dès II
Pentes peu raides, brefs passages raides, peu de
crevasses.
AD -
AD
AD +
Assurage nécessaire à multiples reprises,
passages d'escalade plus longs et exposés.
Difficulté UIAA = dès III
Pentes plus raides, occasionnellement assurage
avec relais, nombreuses crevasses, petite
rimaye.
D -
D
D +
Un bon sens de l'itinéraire et une technique de
maniement de corde sont nécessaires. Longs
passages d'escalade demandant des assurages
avec relais.
Difficulté UIAA = dès IV
Pentes très raides demandant des assurages
avec relais.
Nombreuses crevasses et rimaye importante.
TD -
TD
TD +
Assurage avec relais constamment nécessaire.
Escalade continuellement exigente.
Difficulté UIAA = dès V
Terrain continuellement escarpé, assurage avec
relais en continu.
ED
Ascensions de paroi demandant un grand
engagement.
Difficulté UIAA = dès VI
Passage très raides et verticaux. Escalade sur
glace.
ABO
Ascensions de paroi extrêmement raides, en
partie suplomantes.
Difficulté UIAA = VII et plus
Escalade sur glace extrême.
2. L'échelle de difficulté en alpinisme et haute montagne